Projet-pilote de responsables de service
de garde éducatif en communauté

Projet pilote
bandeau_web_bc.jpg
service de garde, RSGE
logo_service_garde_educatif_communaute_centre.png

Champ d'application

Dans la foulée des objectifs fixés par le Grand chantier pour les familles, et toujours dans le but de compléter le réseau des services de garde éducatifs à l'enfance (SGEE) le plus rapidement possible, le ministre de la Famille, M. Mathieu Lacombe, lance des projets-pilotes spécialement conçus pour la garde en milieu familial.

 

Ce type de projet ouvre la porte aux personnes responsables de services de garde éducatifs en milieu familial (RSGE) qui pourront explorer de nouvelles formules de garde, complémentaires à celles actuellement offertes dans le réseau des SGEE. Par cette initiative innovante, le gouvernement montre qu'il met tout en œuvre pour répondre promptement aux besoins des familles du Québec, en leur offrant des milieux de garde flexibles, de qualité et adaptés à leur réalité.

Tout en conservant les principaux avantages de la garde en milieu familial, soit un environnement convivial, stable, composé d'enfants d'âges différents et qui rappelle à ceux-ci leur propre milieu de vie, tous les bureaux coordonnateurs de la garde en milieu familial (BC) du Québec auront la possibilité de déposer des projets-pilotes qui pourraient prendre différentes formes pour répondre aux besoins des communautés et des familles.

Par exemple :

  • Une personne responsable d'un service de garde pourrait offrir ses services à l'intérieur d'un local fourni par un partenaire de la communauté (situé dans un édifice municipal, un milieu de travail, un milieu scolaire, un établissement du réseau de la santé, un organisme communautaire, etc.);

  • Un partenariat pourrait être créé entre deux personnes responsables d'un service de garde qui travailleraient ensemble dans un local qu'elles auraient trouvé ou qui serait fourni par un partenaire de la communauté;

  • Un partenariat pourrait être créé entre quatre personnes responsables d'un service de garde selon des horaires partagés dans un local fourni par la communauté, à raison de deux RSG par période de garde, notamment pour permettre une offre de garde à horaires atypiques.